Christophe Lartilleux

Le guitariste de Latcho Drom est installé à Chalons en Champagne. C'est l'occasion pour Macao de lui poser quelques questions...

Bien que d'origine manouche, il me semble, je crois que vous n'avez pas toujours joué cette musique ?

Django, c'est le premier style que j'ai travaillé parce que l'on écoutait ça dans la caravane... mais après j'ai étudié le jazz de Wes, Joe Pass, Pat Metheny, John McLauglin, du jazz fusion avec Alan Holdsworth, Franck.Gambale, John Scofield, mais le tout sans jamais oublier Django et la musique classique (Ravel, Paganini, Debussy, Bach...).

Comment êtes-vous venu ou revenu vers ce style ? Cela vous est-il apparu naturel ?

Je suis revenu au style en 1993 en formant Latcho drom à Toulouse, ce style me manquait scéniquement, (car je le pratiquais toujours hors scène), et pour soutenir cette musique un peu oubliée depuis....c'était les années 80 / 90...il fallait risquer le truc, et ça a marché, nous avons eu le succès de suite.

Comment voyez-vous et vivez-vous l'héritage de Django Reinhardt ?

Django est notre DIEU et sa musique est pour nous, et pour tous les guitaristes de jazz, incontournable. On ne peut pas jouer de guitare sans connaitre ou avoir entendu Django (en tout cas dans le jazz...). Je suis fier de jouer cette musique. C'est un honneur et un don de la nature d'être tombé la dedans.

En tant qu'artiste, pensez-vous pourvoir apporter quelque chose à cet héritage, qui semble parfois sortir du domaine du jazz pour entrer dans celui des musiques traditionnelles ?

J'espère apporter quelque chose, (c'est ce que disent les gens et les guitaristes entre autres!!). C'est pour ça aussi que je joue sur une guitare électrique dans un style django 1953, en essayant de prendre ce point de repaire. Maintenant c'est un jazz moderne, un mélange de tout ce que j'ai travaillé... Avec florin Niculescu , nous jouons du tzigane, du Django et Grappelli, nous aimons partir dans des directions qui ont toujours rapport avec le jazz et le classique.  c'est notre point de départ: Jazz et musique classique.

Comment ressentez-vous le regain d'intérêt, médiatique et public, dont bénéficie actuellement le swing manouche ?

Vaste débat: mon sentiment est qu' aujourd'hui , le public comprend cette musique car elle est accessible....c'est du swing, on peut danser dessus et chanter les mélodies.... Des chanteurs comme Bruel, Salvador, Dany Briant font aussi connaître le swing...à un niveau médiatique important car ils sont au devant de la scène. Nous tous réunis ne ferions que un pour cent  de leur audience. Ce n'est pas comparable, le jazz attire moins....c'est normal, il y a une nécessaire éducation pour l'écoute de cette musique.

En dehors de Latcho Drom, je crois que vous avez d'autres projets en cours. Quelle est votre actualité et aurons-nous la possibilité de vous écouter prochainement en Région ?

Actuellement, il y a un concert en préparation, au Théâtre Mogador le 16 Octobre avec Djangophonie (http://c.lartilleux.free.fr/djangophonie_free1.htm)  associé au philharmonique dirigé par Paul Staicu, avec Christian Escoudé que nous invitons. Un cd avec djangophonie qui sortira en Février 2005. Des concerts de latcho drom pour les mois à venir... Dans la région: pour l'instant nous cherchons à développer quelque chose avec latcho drom....il y a le festival de Châlons !!!  les Flâneries !!!! pour l'année prochaine peut être !!!

Propos recueillis par Pierre Villeret

http://c.lartilleux.free.fr/site.htm