Eric Watson

Le trio d'Éric Watson a récemment joué à l'auditorium de l'E.N.M. de Charleville-Mézières, lors d'un concert des plus stimulant. Interview courte, mais claire & précise...

Comment avez-vous débuté la musique ?

J'ai commencé des études en piano classique vers 8 ans. Par la suite je me suis dirigé vers le rock et le jazz, tout en conservant une grande passion pour la musique classique que je continue à travailler aujourd'hui par plaisir et curiosité.

Quelles sont les musiques, les musiciens et les expériences qui vous ont marqué ?

Monk , McCoy Tyner ,Lennie Tristano, Bill Evans, Herbie Nichols, Mal Waldren, Paul Bley, Cecil Taylor dans le Jazz. Bach, Beethoven, Brahms, Scriabine, Debussy, Ravel, Berg, Webern, Boulez en provenance de la musique classique. Jimmy Hendrix, Cream, Jethro Tull, Ten Years After, Grand Funk Railroad, Leslie West, Led Zeppelin, The Who, du coté du rock.

Continuez-vous à jouer d'autres musiques que le jazz ? comme les musiques "classique" et "contemporaine", que vous avez pratiquées il me semble ?

A part d'un grand intérêt pour la musique de Charles Ives qui m'a pris pendant les années 90, je n'ai jamais joué professionnellement de la musique classique ou de la musique contemporaine. Depuis 30 ans, 98% de mon activité a été consacré à ma propre musique. Si on souhaite qualifier cette musique de jazz, je n'y vois pas le moindre inconvénient.

Je vous ai écouté récemment en trio avec Christophe Marguet et Sébastien Boisseau, mais il me semble que vous jouez avec d'autres formations ?

En quartet avec Christof Lauer et en solo.

Vous avez été directeur artistique du Festival de la Villette pendant trois ans. Est-ce que cette expérience vous a apporté quelque chose en tant qu'artiste ? Était-ce difficile de concilier ces deux activités ?

Non et non.

Pouvez-vous nous parler de votre actualité, de vos projets et concerts à venir ?

C'est quoi, l'actualité ? En faisant ce que j'ai toujours fait depuis 1978: de la musique tous les jours , comme j'en ai envie, J'arrive a jouer un petit peu partout dans le monde, beaucoup nul part. Je m'occupe de mes musiciens que j'aime tant, en essayant de développer des vrais groupes, qui se décantent dans le temps. Je n'aime pas les projets. Est-ce que John Coltrane ou Miles Davis avaient des projets ? Composer, jouer, enregistrer, dans des conditions et avec les musiciens qui me conviennent, c'est mon projet.

Propos recueillis par Pierre Villeret