Michel Godard

Un entretien court n'est pas forcément inintéressant. Michel Godard répond à quelques questionss avant sa venu en trio pour le festival Terrasses Découvertes. Soyez attentifs, parce que c'est court...

Le serpent reste un instrument inconnu du grand public. Petite présentation ?

Le serpent apparaît à la fin du XVI° siècle, pour soutenir le chant grégorien dans les églises. Il est encore utilisé au début du XX° dans certaines paroisses. Il est présent dans les musiques de plein air et dans l'orchestre symphonique (Berlioz, Wagner, Verdi...). Il est en bois recouvert de cuir, six trous permettent un jeu chromatique.

Les albums "Castel del Monte" sont tout à fait particuliers. Au-delà de la recherche d'un son, c'est aussi une démarche intérieure : le silence, les enregistrements de nuit, le froid... Pourquoi ? Qu'est ce que les circonstances ont apportés au disque ?

L'idée est d'utiliser une acoustique superbe et un lieu chargé d'histoire. Une telle musique est impossible à enregistrer dans un studio. Les musiciens réagissent à l'atmosphère particulière d'un lieu.

Vous entretenez une relation particulière avec l'Italie : vous travaillez avec beaucoup de musiciens italiens, vous y enregistrez vos disques, vous y jouez souvent. D'où vient cette affinité ?

Depuis toujours j'écoute et suis passionné par la musique de la renaissance italienne, de là est née une connivence avec la langue, la culture... La production est allemande (Enja, radio SWR), les choses existent au hasard des rencontres.

Rabih Abou Khalil, Vincent Courtois et le Trio Rouge, Tuba Tuba. Trois répertoires différents. Cette facilité à passer d'un univers à l'autre vient-elle de la nature même de votre instrument ou de votre volonté d'explorer ?

Je viens de la musique classique où il est normal de jouer Mozart et Berio dans un même concert. Pourquoi le jazz devrait-il être plus sélectif ?? Au contraire, il doit symboliser liberté et ouverture.

Quels sont vos projets d'enregistrements ? De création ?

Je viens de créer un nouveau groupe pour Banlieues Bleues (Cousins Germais ndM), réunissant des musiciens autrichiens, allemands et français parmis mes favoris.

Un nouveau projet dans la suite de Castel del Monte autour du manuscrit de Einsiedeln (X° s.) vient d'être réaliser pour la télévision suisse.

Propos recueillis par Jean Delestrade

http://michelgodard.fanspace.com/