Louis Sclavis "Napoli's Walls"

Mardi 30 octobre 2004 au Théâtre de Charleville-Mézières.

On pourra parler de beaucoup de choses et pendant longtemps à propos de la musique que Louis Sclavis et ses compagnons proposent avec ce programme intitulé « Napoli’s Walls », mais une seule me paraît résumer l’ensemble : la poésie. En effet, si l’imagination, l’audace et évidemment la virtuosité de Médéric Collignon, Vincent Courtois, Hasse Poulsen et Louis Sclavis, sautent aux oreilles, si l’on peut dire, si l’originalité flagrante de cette œuvre ne fait bien sûr aucun doute, le choc initial ressenti laisse immédiatement place à la sensation très agréable de voyager dans des contrées encore inconnues, avec, pour guides, quatre artistes-explorateurs bienveillants. Je ne tenterai donc pas de vous décrire la musique que j’ai eu le bonheur d’écouter, mais j’espère que ce court texte peut vous donner une idée du plaisir que j’ai ressenti.

Pierre Villeret