Petites histoires translucides

L'ouverture du festival "Jazz autour des Flâneries Musicales de Reims" restera comme un grand moment de l'été musical en Champagne-Ardenne. En compagnie du collectif Vents d'Est, Vincent Courtois présentait sa création commandée spécialement pour l'occasion Petites Histoires Translucides.

Francis Le Bras (Alata, U Trio), Guillaume Dommartin (Alata, Pierre Blanchard Arcollectiv', Zenza, U Trio), François Choiselat (collectif Alka, Paradigm...) et André Zé Jam : ces 5 musiciens ont travaillé une semaine dans les locaux du CNR de Reims avec le violoncelliste pour cette création. La représentation donnée le 29 juin à la Comédie de Reims a enthousiasmé le public par une musique au croisement de multiples influences, servie par le talent instrumentale de tous et par la créativité de Vincent Courtois. Passage choisis d'un article paru dans Le Monde et signé par Sylvain Siclier présent ce soir là :

"De toutes ces matières, Courtois tire depuis ses débuts une grande cohérence, dans la lisibilité mélodique, un rapport fort au rythme, avec toujours une réaction du corps. Cela s'entend chez l'instrumentiste, comme chez le compositeur. Il transmet ces impulsions aux autres musiciens. Ce soir cela rejaillit sur le pianiste Francis Le Bras (...), le tromboniste François Choiselat, le batteur Guillaume Dommartin et le chanteur-conteur Jam.

La formation toute neuve est déjà animée d'une cohésion collective. On attrape de nombreuses informations sans qu'elles s'annulent. Des bouts de reggae, de musique africaine, de fanfares tsiganes, du funk et du rock passé par Hendrix, des mélodies qui n'ont pas peur d'être des romances, du jazz qui vire free sans se perdre, des structures cadrées qui n'empêchent pas la liberté. Du Cameroun, Jam a amené des mythes universels qu'il transpose dans des textes qui disent son regard sur le monde contemporain. L'ensemble est joué avec vigueur, un jaillissement joyeux. Les diffuseurs tiennent là un acte créatif - musique d'invention, un groupe qui se trouve - qu'il serait stupide de laisser au temps d'une seule soirée."

Espérons effectivement que cette création aura une suite : il semble qu'un enregistrement studio se profile à l'horizon (peut être avec Olivier Sens et Louis Sclavis en invité). Mais il est dorénavant plus qu'envisageable une programmation de "Petites Histoires Translucides" par l'association troyenne Aube Musiques Actuelles (le 16 octobre 2003). A ne pas manquer !

Jean Delestrade