Nguyên Lê "Bakida Trio"

Théâtre de Charleville-Mézières, mardi 13 octobre 2009, dans le cadre de la saison de Charleville Action Jazz.

Nguyên Lê est un musicien magistral qui a cultivé une voix complète & unique sur l'instrument. Il rejoint les Frisell, Scofield, Stern & Holdsworth dans le monde post-Hendrixien de la guitare de jazz. Entre l'Orient & l'Amérique, entre les musiques traditionnelles & l'improvisation débridée, la musique de Nguyên Lê invente à tout moment des paysages nouveaux.

"Bakida" fait suite au trio "Sand" de l’album "3 Trios": le sable des déserts qui hantent les musiciens en quête d'ailleurs. Renaud Garcia Fons et Patrice Héral sont des partenaires idéaux pour cette quête, car, outre la flamme intérieure qui les anime, ils sont à la fois ancrés dans une terre de tradition et acteurs d'une vivante modernité. "J'aime à penser ce disque comme un banquet, où chacun des convives, après un plus ou moins long voyage, est venu converser, dans sa langue, son accent, sur le lointain et le proche, le doux et le salé... Alors, si les émotions s’accordent, des correspondances secrètes se découvrent et la musique peut devenir langage universel. Chacun des plats de ce banquet a été préparé pour chaque invité, et l'on peut ainsi goûter à quelques rencontres inattendues entre l’ Espagne, la Norvège, la Turquie, l’Amérique, le Maghreb, la Sardaigne, le Viêt-nam bien sûr. Et les mélodies se transfigurent selon celui qui l'interprète."

"Bakida" n'est pas un travail sur une culture spécifique, comme l’étaient Tales from Viêt-nam ou Maghreb & Friends, mais plutôt une synthèse d’expériences & d’émotions, un geste de rassemblement d’influences et de désirs. Puissent toutes ces couleurs, accents et épices se marier en une voix une et sincère, comme un milieu parmi le flot des cultures : Occident & Orient - du milieu à l’extrême, Sud et Nord - vibrant et magnétique.

Pour former ce trio, Nguyên Lê a fait appel à Renaud Garcia-Fons, contrebassiste extraordinaire qui fait sonner son instrument comme un violon, un violoncelle, un oud selon les morceaux, tout en produisant une formidable assise rythmique. Comme Nguên Lê, Renaud Garcia-Fons est un explorateur des musiques du monde, qu'il marie avec une modernité évidente pour créer un univers très personnel. Les spectateurs des deux concerts que Renaud Garcia-Fons donna au théâtre de Charleville-Mézières, en duo avec l'accordéoniste Jean-Louis Matinier et avec son "Navigatore Octet "lui ont fait un triomphe fort mérité. Adepte des percussions vocales et de la batterie réduite, Patrice Héral est très demandé sur la scène européenne où il côtoie aussi bien Markus Stockhausen que Max Nagl, Dhafer Youssef, Nguyên Lê ou Franck Tortiller... Comme on a pu le voir et l'entendre au sein de l'Orchestre National de Jazz dirigé par Franck Tortiller, Patrice Héral agrémente volontiers son jeu de batterie fort original de vocalises et de bruitages divers.

Nguyên Lê "Bakida Trio"

Nguyên Lê guitare
Renaud Garcia-Fons contrebasse
Patrice Héral batterie

Théâtre de Charleville-Mézières
Mardi 13 octobre 2009, 20h30

Réservations 03 24 32 44 50

www.nguyen-le.com

www.charlevilleactionjazz.com