La playlist de Jean Delestrade

Vous lisez régulièrement ses chroniques dans Macao, voici ce qu'il écoute.

Son site : www.daibok.fr

Das Kapital Ballads & Barricads (Quark Records, 2009)

Le disque de l'année sans aucune hésitation. Le plus bel exemple que les musiques improvisées européennes sont le creuset de la création musicale actuelle : des musiciens vivants qui sont vos voisins et inventent la musique d'aujourd'hui.

William Sheller Épures (Universal Music, 2004)

Elève d'Yves Margat, aussi à l'aise à la direction d'un orchestre symphonique que seul au piano, William Sheller est aussi un orfèvre des mots. Un personnage atypique et magnifique.

The Roots Do You Want More ?!!!??! (Universal Music, 1995)

L'album phare du groupe de Philadelphie est tout à la fois : beat implacable, richesse stylistique, instruments (enfin) acoustiques.

Human Feel Galore (Skirl Records, 2006)

J'ai attendu tellement longtemps sa sortie, je me suis tellement délecté des prestations (séparées ou groupées) de ses membres (Andrew D'Angelo, Chris Speed, Kurt Rosenwinkel & Jim Black) que le disque tournera sans discontinuer en attendant le prochain.

Michel Graillier Fairly (Le Chant du Monde, 1991)

Enregistré de nuit dans une église près des Buttes Chaumont, cet album est d'une troublante profondeur, d'une expressivité à fleur de peau qui me donne parfois l'envie de détourner mon attention, par pudeur.