Hey Carla !

Troyes - Théâtre de la Madeleine - mardi 26 septembre

On connaissait, pour les avoir déjà entendus au sein du sextet Paradigm notamment, les talents d’arrangeur de Luis Vina. Avec un tentet comme celui-là, on pouvait se douter de la réussite du projet : le collectif Alka et ses connections parisiennes.

Luis Vina connaît tout ou presque de Carla Bley, sa vie, son œuvre qui est fort vaste depuis ses débuts dans les années 50, mais est-ce là l’essentiel ?

Première constatation : Carla Bley est bien présente, car si les musiciens sont là pour jouer des arrangements originaux, ces derniers servent réellement les compositions. Deuxième constatations : tous prennent un plaisir manifeste à jouer ensemble, et prennent plaisir à jouer cette musique. Cela n’était pas gagné d’avance : combien de créations montrent des instrumentistes qui ne peuvent malgré eux décoller le nez de leurs partitions devant les difficultés imposées ?

Dernière constatation : cela fonctionne. L’orchestre sonne. On réalise que le terme d’hommage est ici parfaitement approprié, la musique de Carla Bley n’est pas un simple prétexte et on est à son service.

Je me repose la question : Luis Vina (et manifestement bien des membres de ce tentet) connaît parfaitement l’univers de Carla Bley, mais est-ce là l’essentiel ? J’y réponds : oui, indéniablement. Souhaitons à ce programme d’être joué sur de nombreuses scènes.

Pierre Villeret

Hey Carla ! Musique de Carla Bley, arrangements de Luis Vina.

Yann Martin trompette, bugle
Nicolas Casanova cor
Mathias Mahler trombone
Jérémie Dufort tuba (Pascal Rousseau, ce soir-là)
Luis Vina saxophone ténor, clarinette-basse, arrangements
Adrien Amey saxophone alto, baryton et sopranino
François Cotinaud saxophone soprano et ténor, clarinette
Sylvain Bernard piano, fender Rhodes
Emmanuel Brunet contrebasse
Guillaume Dommartin batterie

www.jazzbank.com