Liliane Graziani
Wallonie Bruxelles Musiques

Ma guide au sein de la scène musicale belge se nomme Liliane Graziani qui travaille à Wallonie Bruxelles Musiques, créée en 1984 afin d’aider les artistes, producteurs et éditeurs de la Communauté française Wallonie-Bruxelles à s’insérer dans les secteurs de l’industrie culturelle musicale. Elle répond à quelques unes de mes questions.

Comment est né WBM ?

La structure a été crée en 1984 afin de permettre aux artistes, producteurs et éditeurs de Wallonie et de Bruxelles de mieux s'insérer dans la promotion et les marchés internationaux. L'exiguïté du territoire est la raison essentielle de la volonté d'apporter un soutien à l'exportation. Une Communauté (Wallonie-Bruxelles) de 200 kilomètres de long sur 150 de large, n'est pas suffisante pour permettre aux artistes de s'exprimer suffisamment régulièrement. Elle n'est pas suffisante non plus pour permettre d'assurer l'équilibre financier des productions qu'elles soient du domaine du spectacle vivant ou du support sonore.

Quel est le statut de la structure ?

Après avoir été asbl (loi 1901) de 1980 à 1990, la structure est retournée dans le giron des pouvoirs publics. Il s'agit en fait d'une agence co-gérée par le Ministère de la Communauté française et du Commissariat général aux relations internationales (sorte de Ministère des affaires étrangères de la Communauté francophone). Ces deux organismes financent les activités et le fonctionnement de l'agence. La direction est décidée par les fonctionnaires généraux de deux co-gestionnaires.

La mission principale de WBM est d’assurer la promotion des musiciens wallons... On parle bien ici de promotion internationale et, qui plus est, de toutes les musiques. Les axes de la politique de Wallonie-Bruxelles Musiques sont :

- le soutien à la présence dans les marchés de la musique, qu’ils soient du domaine du support sonore et/ou du spectacle vivant.

- le soutien et le développement de la présence d’artistes dans les principaux festivals ou bourses internationaux, qui peuvent procurer des effets multiplicateurs.

- la mise en place de deux programmes de soutien aux professionnels : l’aide à la promotion d’albums mis en marché sur des territoires étrangers et le soutien à la tournée (Tour support) d’artistes lors de la mise en marché d’un disque ou la présentation d’un showcase à destination des professionnels

- l’accueil de professionnels étrangers dans les manifestations musicales majeures en Wallonie et à Bruxelles.

- l’organisation d’opérations de promotion d’un secteur de l’activité musicale :

- la réalisation d’outils de promotion internationaux : DVD et K7 vidéo des spectacles d’Entrevues, CD’s de promotion (jazz, classique, chanson, rock), DVD de vidéo-clips,…

- la mise en place d’une politique d’information : Site Web (www.wbm.be ), lettre d’information de perspectives à l’exportation destinée aux professionnels de Wallonie et de Bruxelles, lettre d’information de nos relais étrangers sur l’activité artistique chez nous, revue de presse professionnelle,…

- la participation à des réseaux internationaux.

- la mise en place, en collaboration avec le service formation du Ministère, d’une politique de formation professionnelle, sous forme de modules courts (Management d’artistes, Droits d’auteur – droits voisins, les Contrats de la Musique, la situation des musiques non classiques en Wallonie et à Bruxelles, les filières musicales en Flandre,….).

WBM semble être du pain bénit pour les musiciens... Comment se manifestent principalement leurs besoins ?

Les demandes essentielles tournent autour des axes suivants :
- information sur les possibilités d'exportation (conseils, lettre d'info, ....)
- soutien à la promotion d'albums et au "tour support" (aide à la mobilité)
- accueil de professionnels étrangers pour voir leurs prestations
- politique globale d'information des partenaires étrangers

Comment se passent les échanges avec la France ?

En réalité la plus grosse difficulté, pour le jazz, reste la mise en valeur des productions discographiques et leur distribution
Les principaux festivals français programment des artistes de Wallonie et de Bruxelles en fonction de leurs lignes artistiques. Un réseau tel TECMO, permet, grâce aux rencontres des programmateurs/directeurs, d'échanger des avis et projets artistiques.

Propos recueillis par Jean Delestrade

Wallonie Bruxelles Musiques
18 Place Eugène Flaget
Boite 010 / B-1050
tel +32 2 218 62 09
fax + 32 2 218 34 24
wbm@cfwb.be
www.wbm.be