Paul Brousseau,
Voices Project 2

A l’origine, il y a un disque en solo de Paul Brousseau sur le Label Phonolab. Puis une rencontre entre le poly-instrumentiste (piano, guitare, percus…) et le batteur Ramon Lopez pour ce nouveau projet. Alors, je vous le concède cette chronique ne se fait que sur une démo mais qui est tellement enthousiasmante que je ne peux qu’encourager les labels à se jeter sur le projet.

Qu’en est-il ? Leur musique est le fruit d’une recherche sur la musicalité de la voix parlée, familière, celle des enfants, des gens dans la rue, de radio ou de télé, d’autres cultures. C’est donc un travail de superposition entre le traitement acoustique des instruments et celui des voix échantillonnées, bidouillées, trafiquées. Il en résulte des choses étonnantes comme cette ligne de guitare qui vient coller à la syllabe près au phrasé de Jacques Kessler (chroniqueur météo sur Radio France) : le résultat est surréaliste.

Une démarche qui rappelle celle d’un guitariste québécois qui dans les années 70 a sorti un magnifique album « Le Patrimoine de la langue » avec notamment un travail sur le fameux discours du Général De Gaulle « Vive le Québec libre ! ». Celui ou celle qui est capable de m’aider à retrouver le nom de ce satané guitariste dont il m’est impossible de me souvenir, je lui paie un demi.

Jean Delestrade