Youn Sun Nah Quintet

Charleville-Mézières - Théâtre, 19 Mai 2007

Difficile de ne pas se laisser aller en écoutant Youn Sun Nah. Au-delà de la profonde originalité et de la réelle ouverture musicale de sa formule, on est confronté à un paysage presque stupéfiant, et le terme est à peine exagéré. On est autant touché par le travail impressionnant des atmosphères et des ambiances que par ce groupe qui semble pouvoir s’aventurer où bon lui semble. On est ici très loin du cliché de la chanteuse accompagnée, la plupart du temps mollement et sans la moindre conviction… Même si la singularité de la formule repose essentiellement sur la personnalité riche de Youn Sun Nah, qui s’avère impressionnante, Il s’agit indéniablement d’un groupe. Elle chante en Anglais, en Coréen et même en Hébreu des compositions co-signées, pour bon nombre d’entre elles, avec les membres du groupe. Ceux-ci font d’ailleurs merveille sur un répertoire qui leur laisse suffisamment de champ libre pour s’exprimer en toute liberté. Le tandem Benjamin Moussay / David Neerman semble dialoguer, être constamment dans l’échange, avec une attitude exprimant presque une certaine jubilation, qui s’avère communicative. Celui de Yoni Zelnik et Laurent Robin est également remarquable par sa sobre efficacité et donne parfois l’impression de pousser le groupe dans ses retranchements simplement pour voir jusqu’où il peut aller. Même en cherchant bien je ne trouve pas dans le paysage du jazz vocal actuel, quiconque se rapprochant de cet univers définitivement singulier.

Pierre Villeret

www.myspace.com/younsunnah

www.younsunnah.com

www.charlevilleactionjazz.com