Olivier Ker Ourio

Siroko

Les cordes ne sont jamais aussi belles que lorsqu’elles vibrent à l’unisson. L’harmoniciste Olivier Ker Ourio (promis, je ne parlerai pas de l’honorable Toots Thielemans…), pour son dernier album sur le nouveau label e-motive, s’est entouré d’une équipe réduite, mais de rêve, jugez par vous-même : le fondateur d’Oregon Ralph Towner à la guitare et le virtuose Heiri Kaenzig à la contrebasse, ce qui laisse présager de bien belles choses. En effet, après écoute, il semble évident que ce disque est marqué par le raffinement, celui du répertoire (magnifique Seascape, notamment) mais aussi et surtout celui des interprètes. Le lyrisme d’Olivier Ker Ourio s’expose sur un magnifique et confortable tapis de cordes, qui se complètent à merveille. Jamais le jeu polyphonique de Ralph Towner, à la brillante technique héritée de la guitare classique, n’empiète sur l’espace dédié à la contrebasse, et c’est un accompagnement faits de belles harmonies et d’agréables vibrations que nous écoutons avec plaisir soutenir un harmonica volubile et délicat. Ce disque est une association réussie que je vous conseille d’apprécier par vous-mêmes.

Pierre Villeret

Siroko (e-motive, 2005)

Olivier Ker Ourio harmonica
Heiri Kaenzig contrebasse
Ralph Towner guitare

www.myspace.com/olivierkerourio

www.nemomusic.com