Joey Baron

We'll soon find out

Sortant de chez le disquaire, insouciant, je me dis que chouette, que j'ai rudement de la chance d'avoir trouvé ce disque à pas cher... Je sifflote. Il y a de quoi : Joey Baron est le batteur du moment, j'en suis grand fan tant pour ses apparitions avec l'Acoustic Masada que sa formation Killer Joe. J'ai d'autant plus de raisons de siffloter qu'il est rejoint sur cet album par Arthur Blythe à l'alto, Ron Carter (dont je ne vous ferais pas l'affront de préciser de quel instrument il joue) et Bill Frisell à la guitare.

Aussitôt rentré, aussitôt écouté. Et déçu... Bien entendu les musiciens font preuve d'une qualité instrumentale qu'il n'est pas besoin de rappeler, mais cet album est une coquille vide. Je peux d'ailleurs vous raconter l'histoire qui se cache réellement derrière We'll soon find out : nos quatre compères se promènent dans Brooklyn, parlant base ball et anchois et d'un coup d'un seul, Joey Baron s'exclame :

- "Eh, les mecs ! si on faisait un disque ?
- Ben ouais, mais on joue quoi ? lui répond Bill.
- On verra bien" rigole Joey.
Quelques heures plus tard ils étaient en studio pour enregistrer quelques blues...

Jean Delestrade

We'll soon find out (Songline/Tone Field, 1999)

Joey Baron batterie
Arthur Blythe saxophone alto
Ron Carter contrebasse
Bill Frisel guitare

www.songtone.com