Jazz autour des Flâneries Musicales de Reims 2005

Programme détaillé de l'alléchante édition 2005...

Andy Emler MegaOctet
Samedi 25 juin 21h, Reims Champagne Congrès

Andy Emler est un fervent improvisateur. Ce pianiste et compositeur, adepte des grandes formations, n’hésite pas à puiser dans le terreau de répertoires aussi variés que la tradition basque, danoise, tibétaine, rock, funk, jazz ou classique pour nous livrer des oeuvres explosives. En 1990, Andy Emler crée un octet complètement déjanté : le Mégaoctet. Il y enchaîne des improvisations impossibles en mélangeant du hard-bop nouvelle manière, du funk électrique et de la musique traditionnelle espagnole.

Andy Emler piano
Médéric Collignon bugle, cornet, voix
Laurent Dehors saxophone ténor, clarinette basse
Thomas De Pourquery saxophones alto et soprano
Christophe Monniot saxophone alto
François Thuillier tuba
Claude Tchamitchian contrebasse
Eric Echampard batterie
François Verly percussions

Les Batteurs
Dimanche 26 juin 16h, Place d'Erlon

Batteurs aux batteries bâtardes, ils s’attardent sur le temps de villes, des rues, embarrassés de leur fatras de fer, de peaux et de feux allumés, enfumés à l’odeur des poudres enfl ammées. Ils jouent de concert leurs histoires de tambours, et dans la rue courent toujours...

Mickaël Féral percussions
Stéphane Jaglovsky percussions
Pierre Faix percussions
Tom Sisqueille percussions
Pat Végas percussions

Take 3
Jeudi 30 juin 18h30, Esplanade Fléchambault

Take 3 est né de la rencontre entre le pianiste Rémi Toulon avec le batteur Robert Ménière et le saxophoniste Philippe Chagne. Au fi l des concerts dans la plupart des clubs parisiens, le trio se constitue un repertoire : une relecture sous forme d’hommage du repertoire du jazz des années 60. Après un premier enregistrement live au Petit Journal Montparnasse en 2000, Take 3 vient de sortir un disque chez Black & Blue.

Rémi Toulon piano
Philippe Chagne saxophone
Robert Meniere batterie

Zakarya
Dimanche 3 juillet 16h, Parc de Champagne

Musique yiddish, musique improvisée, musique de danse ? Fi des étiquettes ! Fondé en 1999 par l’accordéoniste et compositeur Yves Weyh, Zakarya explore la musique juive en empruntant des chemins inattendus. Direct et énergique, Zakarya mêle allègrement folklore, improvisation, rock ou musique de danse et, évitant pièges et clichés, plonge son auditoire dans un univers hétéroclite et jubilatoire. Les deux albums de ce groupe ont été produit par le gourou de la musique d’avant-garde John Zorn sous le label new-yorkais Tzadik.

Alexandre Wimmer guitares
Vincent Posty basse
Pascal Gully batterie

Gueorgui Kornazov Quintet
Mercredi 6 juillet 19h, Chambre de Commerce et d’Industrie

Staro Vrémé : sorti en 2001 chez Yolk, Gueorgui Kornazov a trouvé pour cet album un titre qui évoque ses origines bulgares. Des origines qui sont au centre de ses compositions : autour d’un thème important dans le jazz et la musique, le déracinement et de l’enracinement, Kornazov nous parle de sa Bulgarie et de son Paris, entre culture slave et France. Et pour celui qui fait désormais parti de la scène française puis qu’il a collaboré au fi l des années avec Henri Texier, l’ONJ, Bertrand Renaudin et Baptiste Trotignon, ce quartet est l’occasion de faire découvrir sur scène un univers à la fois proche et lointain, évanescent et pourtant en prise directe avec les inspirations du moment.

Gueorgui Kornazov trombone
Stéphane Guillaume saxophones
Manu Codjia guitare
Antonio Licusati contrebasse
Thomas Grimmonprez batterie

Kobu Quintet
Jeudi 7 juillet 18h30, Esplanade Fléchambault

Cette jeune formation a vu le jour suite à la rencontre du guitariste et du saxophoniste il y a deux ans. Des infl uences communes (John Scofield, Chris Potter, Dave Douglas, David Binney...) ont stimulé l’envie de créer un répertoire de compositions qui puisent dans cet univers sonore. La guitare électrique et le Fender Rhodes donnent un dynamisme tout à fait particulier au groupe, et se mélangent parfaitement à l’acoustique de la contrebasse et de la batterie posant véritablement le groove. Le saxophone, quant à lui, se fond dans les thèmes avec la guitare et s’envole dans les chorus. Ces cinq musiciens marnais se produisent régulièrement avec d’autres formations sur des festivals comme les Flâneries Musicales de Reims, le Reims Jazz Festival, Festival de Chaumont...

Sébastien Leibundguth guitare et compositions
Christophe Sabbioni saxophones et compositions
Cédric Cordouin fender rhodes
Emmanuel Bontemps contrebasse
Dominique Tassot batterie

Festin
Vendredi 8 juillet 19h, Palais du Tau

Cette performance est une rencontre de créations dans le domaine musical et celui de la grande cuisine. Un parcours initiatique du goût pour (re)découvrir des saveurs fondamentales. Des éléments visuels (photographies et vidéos) y seront incorporés. Ajoutez un bouquet de jazzmen du crû, la touche d’un invité de renom : le tromboniste Yves Robert, des paroles de grands chefs relevées d’une pincée d’électroacoustique... Rendez-vous au Festin.

Yves Robert trombone
Francis Le Bras piano
Christian Sebille electro acoustique
Guillaume Dommartin batterie
Cédric Chabuel vidéo
Alain Julien photographie

Stéphane Guillaume 4tet
Dimanche 10 juillet 16h30, Centre scolaire et éducatif (Bezannes)

Premier prix du conservatoire de Paris en saxophone classique, ancien de l’Orchestre National de Jazz, ayant côtoyé les meilleurs comme accompagnateur, Stéphane Guillaume impose avec douceur un swing élégant, rafi né et discret. Son univers se veut comme “un immense puzzle» d’émotions recueillies un peu partout, de clubs enfumés en vibrations urbaines, en grands espaces sauvages. Après dix ans et plusieurs d’albums comme sideman, Stéphane Guillaume est sans aucun doute un des saxophonistes les plus imposants de la nouvelle génération.

Antoine Banville batterie
Marc Buronfosse contrebasse
David Patrois vibraphone

QuartEthno
Dimanche 17 juillet 16h, Parc de Champagne

QuartEthno s’est fi xé pour objectif de traiter des musiques traditionnelles d’une manière ouverte et surtout en y incluant des improvisations et des modes de jeu issus de la tradition du jazz et des musiques improvisées au sens large. Le groupe s’inscrit directement dans la lignée du quartet qu’Ornette Coleman dirigeait dans les années 60. Ce quartet correspondait à une période d’éclatement des structures, puis à l’avènement du free jazz. La première musique que le groupe a choisi d’étudier et de traiter est la musique classique arabe. Après avoir appris et arrangé bon nombre de melodies traditionnelles, le groupe a composé l’autre partie du répertoire actuel. Le répertoire ainsi constitué présente alors un juste équilibre entre la composition et la nécessité d’inclure des mélodies existantes, fortes en couleurs, de la musique arabe.

Alban Darche saxophones
Geoffroy Tamisier trompette
Frédéric Chiffoleau contrebasse
Meivelyan Jaquot batterie

The Flail
Mercredi 20 juillet 19h, Esplanade Médiathèque Croix Rouge

Les musiciens sont jeunes, très jeunes, ils ont l’air d’être encore en high school. Mais, aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années. Ils sont pétris de talent, bourrés d’idées, plein de bonnes références, avec une présence scénique impressionnante, une mise en place irréprochable, des solistes inspirés. La rythmique tourne comme s’ils jouaient ensemble depuis 20 ans, sans s’ennuyer une seule fois. Les compositions sonnent comme de futurs standards tant elles sont équilibrées et riches de possibilités d’expression, passant d’All of You à Ornette Coleman et des compositions personnelles montrent une belle
ouverture d’esprit.

Stéphane Moutot saxophone ténor
John Knight trompette
Stefan Vasnier piano
Blaise Chevallier contrebasse

Duo 2
Jeudi 21 juillet 18h30, Esplanade Fléchambault

Suite à leur collaboration au sein de la classe de Guillaume De Chassy et sous la direction de François Merville, ces deux musiciens décident d’unir leurs expériences pour présenter un duo où se mêlent improvisation libre et compositions personnelles. En portant un intérêt tout particulier au son que génère ce type de formule, Julien Duchet et Colin Neveux mettent toute leur énergie au service de cette musique héritière de quelques binômes célèbres : Coltrane/Ali, Braxton/Roach ou plus récemment Eskelin/Bennink sans oublier quelques monuments tels que Monk qu’ils interprètent avec plaisir.

Julien Duchet saxophone, bugle, flûtes, compositions
Colin Neveux percussions, batterie

Electro Deluxe
Samedi 23 juillet 19h, Parc de Champagne

Un jazz-funk hybride, nourri de groove et de hip-hop, et projeté dans la quatrième dimension électronique. À la croisée de Herbie Hancock, Buckshot LeFonque et Meshell Ndegeocello, E2L proposent une vision personnelle et survitaminée de ce que pourrait être le jazz de demain. Leur premier album réunit 13 musiciens, soulignant la volonté de E2L de décliner sous mille facettes une passion patente pour le groove. On y retrouve notamment la présence de maîtres jazzmen (Didier Lockwood et Flavio Boltro), la complicité de la section cuivre de NoJazz (Guillaume Poncelet et Philippe Sellam), les platines débridées de DJ Gump, le fl ow du rappeur américain IMO, et la voix teintée de soul de Cynthia Saint-Ville. Un appel à la danse.

Gentian Bonda voix
Thomas Faure samples, programmation
Jean-François Baud trompette, flûtes
Gaël Cadoux claviers
Jérémie Coke batterie
Arnaud Renaville percussions
IMO voix

Captain Mercier
Samedi 23 juillet 21h, Parc de Champagne

Le groupe Captain Mercier nous emmène à travers un répertoire de chansons originales sur les chemins de leur rhythm’n’blues. Prenez l’esprit soul de James Brown, le felling d’Otis Redding, le funk de Tower of Power, la rocaille de Wilson Pickett et la gouaille de Pauline Carton et vous aurez une idée de ce qui peut se passer sur scène un soir de concert. Le groupe est composé de dix personnalités d’exception, parmi les plus talentueuses de leur génération, ayant participé à un très grand nombre d’activités avec les plus grands noms du jazz, du blues ou de la chanson française. Captain Mercier nous rappelle que la musique est une double joie : celle que l’on partage entre musiciens, et avec le public. Si vous êtes avides d’énergie, de délires scéniques, de solistes d’exception, ce groupe dont le charisme n’est plus à prouver est à voir absolument.

Jacques Mercier chant
Charly Mercier chant
Richard Arame guitare
Gilles Douieb basse
Benoît Sourisse orgue Hammond
Philippe Sellam saxophone
Claude Egea trompette
Jean Gobinet trompette
Damien Verherve trombone
André Charlier batterie

Christophe Joneau 4tet
Jeudi 28 juillet 18h30, Esplanade Fléchambault

Cette formation permet aux quatre musiciens de s’exprimer longuement, sans pour autant se perdre en bavardages. On remarque bien sûr d’abord l’aisance et l’imagination du pianiste et de la (eh oui, une fois n’est pas coutume : de la) saxophoniste. Mais bassiste et batteur méritent eux aussi une écoute attentive : leurs solos, sans esbroufe, sont remarquablement construits et leur accompagnement des autres solistes relève plus de la stimulation que d’un simple soutien rythmique, par ailleurs impeccable. L’écriture des thèmes (tous composés par le pianiste), l’utilisation à bon escient de diverses possibilités des instruments (alto suraigu dans Urban bling-blang, archet dans Déambulations...) et les fréquents changements de rythme parfaitement amenés, font de cette musique, qui ne recherche pas l’originalité à tout crin, une musique réellement originale et fraîche, dont chaque nouvelle audition révèle des richesses cachées.

Géraldine Laurent saxophone alto
Christophe Joneau piano compositions
Guillaume Souriau contrebasse
Eric Groleau batterie

Tot’m
Vendredi 29 juillet 19h, Tennis club

Depuis 2002 ce collectif rassemble des musiciens aux parcours variés ayant pour point commun l’amour des musiques traditionnelles et de l’improvisation. Si de plus en plus de musiciens “d’ailleurs” mélangent leurs cultures avec les musiques issues du jazz pour notre plus grand bonheur, il est moins fréquent de rencontrer des musiciens “d’ici” qui partent à la recherche de cultures musicales étrangères. Le groupe a donc choisi de présenter uniquement des compositions originales non pas collectives, mais plutôt des pièces de chacun des membres, arrangées et déviées par les infl uences musicales de chacun. Ici, les instruments sont autant de couleurs que de sons, et le voyage musical qui en résulte nous transporte dans un monde hélas imaginaire où les frontières disparaissaient aux milieux des cordes, des peaux, des souffles et des silences.

Christophe Panzani saxophones, clarinette, flûtes
Donald Regnier guitares oud, mandoline, cuatro, piano
Vincent Peirani accordéon, accordina
Bruno Schorp contrebasse
Jacques Tellitocci vibraphone, percussions
Dimitri Dupont derbouka, percussions
Greg Pépin batterie percussions

Wonder Brass Factory
Dimanche 31 juillet 16h, Parc de Champagne

Mettez un zest des anciens du Groove Gang de Julien Lourau, ajoutez un soupçon de NoJazz, secouez en rajoutant un nuage de Print... Voilà le cocktail explosif de cette merveilleuse usine à groove d’inspiration multiple, du hip-hop au be-bop en passant par la drum’n’bass, pleine d’énergie, de bonne humeur et d’une festivité à toute épreuve. La fête des jazz...

Daniel Casimir trompette, voix
Nicolas Genest trompette, bugle, harmonica, voix
Philippe Sellam sax, voix
François Thuillier tuba, voix
Franck Vaillant : batterie

New Tone Jazz Quartet
jeudi 4 aoùt 16h30, Parc de Champagne

Cette formation se veut avant tout un groupe de création. Les compositions originales du pianiste Michel Coppé constituent l’essentiel du répertoire. Privilégiant le rythme, les mélodies et l’énergie, ce quartet marie la tradition du swing aux courants modernes du jazz européen actuel. Quelques standards arrangés de façon très personnelle viennent compléter leur répertoire. Leurs principales infl uences restent Michel Petrucciani, Keith Jarrett ou encore Chick Corea. Une certitude cependant, le public ne restera pas sans réaction à ce jazz coloré.

Christophe Sabbioni sax
Michel Coppé clavier
Emmanuel Bontemps contrebasse
Dominique Tassot batterie

Pan à Paname
Dimanche 7 août 16h, Place d’Erlon

Pan à Paname, steel band parisien d’une vingtaine de musiciens, se présente depuis 1993 comme un des représentants français d’un phénomène issu de la culture de Trinidad. Cet «orchestre d’acier» joue d’un instrument d’invention récente aux sonorités révolutionnaires et séduisantes : le Steel Drum. Aux rythmes et aux harmonies chaleureuses des caraïbes, Pan à Paname trouve son identité dans des compositions originales, des arrangements décapants et surtout, une passion pour un instrument et un courant musical en pleine expansion.

Guillaume Kervel ténor Pan
Céline Fabre ténor Pan
Xavier Mertian alto Pan
Alain Rouaud guitare Pan
Laurent Camuzat basse Pan
Emek Evci basse Pan
Emmanuel Judith percussion
Jérôme Castry percussion

Jazz autour des Flâneries Musicales d’Eté de Reims est organisé par l’Office de Tourisme de Reims et produit par [djaz]51

Renseignements et réservations :

Office de Tourisme
12, boulevard Général Leclerc - 51100 Reims
tél 03 26 77 45 00
fax 03 26 77 45 19
info@reims-tourisme.com

www.reims-tourisme.com