Airelle Besson
& Sylvain Rifflet

Rockingchair

Premier album de Rockingchair, quintet mené par Sylvain Rifflet et Airelle Besson, représentants en vue de la jeune scène du jazz français, récompensés au concours de la D éfense il y a quelques années déjà.

On remarque immédiatement le gros travail de production, les arrangements sophistiqués, et le travail du son (mené par l’ingénieur du son Gilles Olivesi, véritable sixième membre du groupe) qui nous oriente, autant que la musique, vers un versant pop, plus que jazz / musiques improvisées. Comme de nombreuses productions actuelles, me direz-vous, dans lesquelles l’incontournable AlasNoAxis de Jim Black et plus largement le jazz contemporain new-yorkais sont des références évidentes et omniprésentes (l’intro de "Forget it" par la clarinette de Sylvain Rifflet nous renvoit indéniablement vers Chris Speed, celle de "Boo-Boo" lorgne selon toute vraisemblance en direction de Joint Venture).

Rien à jeter dans ce disque il me semble. On se retrouve face à quelques bijoux dont les deux titres précédemment cités, mais également "Fly away", dont les arrangements efficaces servent une puissante énergie et on retient également la très belle retenue, tout au long de cet album certes, mais remarquable en particulier sur "Desert" et "Èternité", deux très beaux titres qui réservent des moments précieux à leur auditeur. Que dire de plus si ce n’est mon enthousiasme pour ce premier album si prometteur. J’attends la suite avec impatience et j’ai surtout hâte de découvrir cet univers transposé sur scène.

Pierre Villeret

Rockingchair (Chief Inspector 2007)

Airelle Besson trompette, bugle & violon
Sylvain Rifflet saxophones, flûtes & clarinettes
Pierre Durand guitare
Guido Zorn contrebasse
Nicolas Larmignat batterie
Gilles Olivesi son

www.rockingchair.fr

www.chief-inspector.com