Jean-Christophe Cholet Trio, Featuring Charlie Mariano

Troyes, Auditorium de l'UTT, le 14 avril 2005

Ce n’est plus tous les jours que l’on peut écouter un ancien compagnon de Stan Kenton et Charles Mingus. Charlie Mariano a débuté à Boston au début des années quarante, fasciné, comme nombre de musiciens à l’époque, par Lester Young. Après la guerre qu’il a passée au sein d’une fanfare militaire, il étudie deux ans à la Schillinger House, qui deviendra plus tard, la Berklee School of Music, ce qui lui permet de rencontrer nombre de musiciens et de commencer à jouer professionnellement. Il travaille notamment avec Nat Pierce, Jaki Byard, John Carter, Dick Tawrdzik, Chubby Jackson, Joe Gordon, et bien d’autres. En 1953, il gagne la côte ouest et remplace Lee Konitz chez Stan Kenton, puis fonde un quintet, avant d’intégrer celui du batteur Shelly Manne. On le retrouve à New York en 1958 aux côtés de Charles Mingus avec lequel il enregistre une série d’albums. Sa carrière est ensuite une succession de collaborations prestigieuses et fructueuses au sein desquelles il suit l’évolution musicale. En 2005, à 82 ans, Charlie Mariano continue de faire en moyenne une dizaine de concerts par mois…

Le jeudi 14 avril, le saxophoniste était aux côtés du trio de Jean-Christophe Cholet pour un concert à l’auditorium de l’Université Technologique de Troyes. On ne pouvait rêver meilleur soutien pour un soliste légendaire, car si Charlie Mariano, qui n’a certes plus vingt ans, pouvait par instants sembler un peu fatigué sur scène, le jeu du trio fût d’une qualité indiscutable. Épaulé par Heiry Kaenzig, bassite d’un virtuosité et d’une finesse impressionnante, et Marcel Papaux , batteur au groove puissant et subtil, Jean-Christophe Cholet a déployé ses talent de coloriste, en suggérant, plus qu’en exposant, de magnifiques thèmes. Le répertoire, formé de compositions du trio, et augmenté de quelques standards a permis à ce quartet de développer les différentes facettes de sa musique, passant du groove franc au quasi-recueillement, avant de succomber aux charmes imparables d’une ballade, au moins mille fois jouée mais toujours aussi séduisante…

Pierre Villeret

Charlie Mariano saxophone alto
Jean-Christophe Cholet
piano
Marcel Papaux batterie
Heiry Kaenzig contrebasse

www.jeanchristophecholet.com