Pierre De Bethmann

Complexe

Deux ans après son premier album à la tête de cette formation, le pianiste Pierre de Bethmann, musicien de l’année 2004, continue son exploration du Fender Rhodes, qu’il utilise exclusivement ici, et de l’écriture, puisqu’il signe toutes les compositions de cet enregistrement. Aux côtés de David El-Malek, Michael Felderbaum, Vincent Artaud, remplaçant de Clovis Nicolas, et Franck Agulhon, le pianiste livre ici ce qui semble être un état des lieux de sa musique, un instantané de son activité de compositeur. Chacun des thèmes exposés semble être le fruit d’un riche travail de recherche de sa part, et il sort manifestement des cadres traditionnels du jazz, sans que jamais sa musique apparaisse ardue, difficile pour l'auditeur.

On est frappé par le son d’ensemble extraordinairement dense de cet album. Le rhodes permet à Pierre De Bethmann des effets rythmiques inadaptables au piano, et son timbre se marie parfaitement à ceux du saxophone ténor et de la guitare électrique. David El-Malek développe avec une grande cohérence de longs soli jusqu’à l’incandescence, admirablement soulignés par Michael Felderbaum, dont le travail de ponctuation et de coloration est remarquable. L’ensemble est soutenu par une section rythmique qui, sans jamais fléchir, entretient et attise un groove implacable et impressionnant qui dynamise les solistes et les pousse dans leurs retranchements. Un album qu’on écoute en boucle.

Pierre Villeret

www.pierredebethmann.com