Alex Grillo
& Christian Sebille

Momento

Je ne saurais ici faire référence aux canons ou poncifs de la musique électro-acoustique : je ne les connais pas. Ce qui, ma foi, a rendu l'écoute de ce disque d'autant plus passionnante. Je m'explique. Je me retrouvais en effet affranchi de tout panthéon musical, avançant dans un univers non-balisé. Je me suis donc laissé aller à quelques correspondances.

Sans aucun enchaînement logique, à première vue, certains noms me viennent à l'esprit : Jorge Luis Borges, Adolfo Bioy Casares et Eduardo Arroyo. Les deux premiers sont des écrivains argentins et Arroyo un peintre espagnol. Quel chemin m'a amené à ces noms, qu'est- ce qui les relie ?

Arroyo peint des personnages qui jouent de l'épée sur le fil des mots, des existences en sursis se débattant dans des décorum tendus de perspectives invisibles, de cris inaudibles. Les univers de Borges et Casares s'articulent autour de la notion de "passage", du seuil entre la réalité et l'ailleurs. La musique d'Alex Grillo et Christian Sebille est ainsi, une musique de passage, de translation. Ces instants durant lesquels l'échafaudage patiemment élaboré se déconstruit avec méthode, les instants s'annulent et s'additionnent. La plage "seize heure quarante quatre" s'achève. Alex Grillo et Christian Sebille lâchent ma main et me voici de l'autre côté du gué. Mais je ne peux rien vous en dire. A vous de faire le voyage.

Jean Delestrade

Momento (Césaré/Metamkine, 2005)

Alex Grillo vibraphone
Christian Sebille ordinateur

www.cesare-cncm.com