Vincent Courtois

Les Contes de Rose Manivelle

Sortie du disque Les Contes de Rose Manivelle, du violoncelliste Vincent Courtois avec le collectif régional Vents d'Est.

Sortie du disque Les Contes de Rose Manivelle, du violoncelliste Vincent Courtois avac le collectif régional Vents d'Est.

J’ai eu la chance de suivre d’une façon privilégiée la résidence du violoncelliste Vincent Courtois en Champagne-Ardenne. Pendant bientôt près de trois ans, le musicien est intervenu dans toute la région de Charleville-Mézières à Langres pour des concerts et des ateliers d’improvisation.

Pour les personnes qui suivent le projet, une résidence est l’occasion unique de suivre la carrière d’un musicien sur une période donnée, de se familiariser avec ses méthodes de travail, d’appréhender une partie de son univers créatif. De l’autre côté, une résidence est un déclencheur de rencontres pour le musicien, l’opportunité de quitter momentanément le monde connu pour envisager un territoire à découvrir.

Et précisément, l’histoire qui balise cet album est avant tout celle de rencontres. Nous sommes fin juin 2002, Vincent Courtois travaille avec des musiciens régionaux en vue de la création qui sera donnée en ouverture du festival Jazz autour des Flâneries Musicales. Depuis une semaine, les cinq musiciens répètent presque 10 heures par jour. Rien de « musical » ne filtre de ces instants passées dans la salle d’ensemble du CNR de Reims. Mais lorsqu’au bout d’une journée ou au gré d’une pose cigarette, les musiciens sortent de leur bulle, il n’est pas difficile de comprendre à l’atmosphère qui règne et aux regards qui s’échangent que quelque chose est en train de se passer. L’impatience de la représentation de cette création Petites Histoires Translucides n’en devient que plus grande.

Malgré mon jeune âge et ma relative nouveauté dans le petit monde du jazz, ce que j’ai entendu ce soir du 28 juin 2002 à La Comédie de Reims reste et restera un de mes grands souvenirs : de musicale, l’expérience s’est transformée en épidermique puisque j’ai le souvenir troublant d’une chair de poule tout aussi incontrôlable que subite. Surpris par ma réaction, je traîne aux abords des coulisses pour m’assurer auprès d’autres auditeurs que mon cas n’est pas isolé. Je retrouve alors chez certain un regard particulier, celui la même dont je vous parlais plus haut.

Les Contes de Rose Manivelle est donc la transcription phonographique de cette courte histoire. Enregistré au Studio de La Buissonne près d’Avignon, cet album réunit de nouveau autour de Vincent Courtois le quintet de la création : André Ze Jam (voix), François Choiselat (trombone), Francis Le Bras (piano) et Guillaume Dommartin (batterie). Quintet qui devient septet le temps de l’enregistrement puisque enrichit entre temps par les invités Louis Sclavis (clarinettes) et Olivier Sens (contrebasse).

Au travers de ses disques précédents Translucides et Fiting Room, le violoncelliste nous avait donné à entrapercevoir une partie de son univers unique puisque fortement marqué d’une identité musicale reconnaissable entre tous. Mais cet album semble être à part dans sa discographie.

La rencontre entre les compositions de Vincent Courtois et les textes d’André Ze Jam redonne un sens au terme « métissage » qui est souvent le prétexte à un fourre-tout musical : il y a dans la relation qui engage les deux hommes et les deux artistes quelque chose de très fort, mélange d’admiration et de respect mutuel, de curiosité aussi. La tradition ancestrale du Cameroun rencontre la musique européenne, un inattendu retour aux sources du jazz…

L’ écoute de cet album est assez singulière. Il y a quelque chose de cathartique dans cet univers, l’impression de sortir neuf de cette expérience. Les Contes de Rose Manivelle est une parenthèse dans les propositions musicales actuelles.
Une respiration.

Jean Delestrade

Les Contes de Rose Manivelle (Le Triton, 2004)

Vincent Courtois violoncelle, compositions
André Ze jam Afane slam
Louis Sclavis clarinette basse
François Choiselat trombone
Francis Le Bras piano & fender rhodes
Olivier Sens contrebasse
Guillaume Dommartin baterie

vcourtoi.club.fr