OZMA

Electric Taxi Land

Electric Taxi Land est le premier album d’Ozma, un jeune groupe strasbourgeois qui a remporté en 2006 le premier prix d’orchestre au concours national de La Défense, le premier prix de soliste ayant été attribué au tromboniste Guillaume Nuss.

Pour ce premier album, le groupe nous propose ni plus moins qu’un panorama de son univers fait de jazz de funk, de rock de rap, bien dans l’air du temps, influencé par les grandes lignes directrices du jazz des vingt dernières années. Si l’on repère les influences supposées des compositions, les clins d’œil quelquefois évidents, quelquefois plus subtils (je laisse à chacun le loisir de les repérer) le son de ce groupe provoque un plaisir immédiat, on ressent comme une sorte de décontraction à son écoute et pour les avoir vu en concert (lors des dernières Flâneries musicales de Reims), je peux vous affirmer que l’effet produit est bien le même en direct. L’énergie ne baisse jamais mais ne cède pas non plus la place à l’agressivité et chaque morceau se développe dans un cadre bien précis en explorant les voies choisies : les musiciens d’Ozma savent où ils vont et ce qu’ils veulent. Surtout : ils ne semblent pas rechercher l’originalité à tout prix et il y a peu d’inédit dans ce disque, mais ils creusent un sillon qui leur est propre et leur ressemble.

Savoir qu’Ozma était à l’origine un groupe de musiques dites "festives" n’est en rien surprenant : le plaisir du jouage, d’embarquer l’auditeur en le séduisant immédiatement, facilement peut-être, est bien là, avec parfois un côté presque dansant qui ne gâche rien et renoue avec les origines de ces musiques que l’on aime tant.

Pierre Villeret

Electric Taxi Land (Juste une Trace/Anticraft, novembre 2007)

Adrien Dennefeld guitare
David Florsch saxophone
Guillaume Nuss trombone
Stéphane Scharle batterie
Edouard Séro-Guillaume basse

www.ozma.fr