The Roof

The untraceable cigar

Il fut un temps où, chinant dans un quelconque supermarché de la culture, quand je voulais me débarrasser d’un vendeur de disques un peu collant et persuadé de ses connaissances encyclopédiques, je lui demandais "The untraceable cigar" de The Roof. J’étais certain d’avoir la paix un bon moment tant l’album était et reste introuvable. Et pour cause, enregistré en 1996, aux Pays-Bas sur un petit label (Red Note), les rééditions sont rares et très vite épuisées.

The Roof, groupe jazz underground mythique des années 90, marque par sa cohésion musicale, son esprit libertaire et son originalité. Chaque musicien exploite ses outils d’une manière totalement personnelle. Phil Minton, à la voix, emprunte plus à Donald Duck qu’à Frank Sinatra. Luc Ex joue de sa basse comme d’une guitare, Michael Vatcher à la batterie est tout autant soliste que rythmicien et Tom Cora défriche les terres encore largement inexplorées du violoncelle dans les "musiques actuelles".

Les 11 titres du premier album du groupe alternent des séquences d’improvisations, souvent courtes et des thèmes forts, ravageurs et lyriques qui se gravent d’une manière indélébile au fond des têtes et des cœurs. La palme revient à "Blind spots", mélodie énigmatique et profonde exposée par la basse et le violoncelle entrecoupée par les borborygmes, râles et bruissements de Minton et Vatcher. On se souviendra également de "The Prince", texte de Paul Haines mis en musique dans un esprit proche de celui de Tom Waits, ou de "Janna Lied", mélodie aux réminiscences irlandaises, réinterprétation probable d’un titre du non moins légendaire Skeleton Crew selon les demi-aveux des musiciens eux-mêmes.

Tom Cora décédera en France, où il avait élu domicile, en 1998 à l’âge de 44 ans. Un an plus tard paraîtra le dernier opus du groupe : "Trace" (beaucoup plus facile à se procurer). Les 3 survivants renoncent à The Roof, ayant conscience de la profonde empreinte du violoncelliste dans l’identité de la formation et créent 4Walls dans lequel, aujourd’hui encore, ils continuent à transmettre leur joie d’évoluer sur des terrains de jeux inconnus des enfants sages.

Guillaume Grenard

The untraceable cigar (Red Note, 1996)

Tom Cora violoncelle
Luc Ex basse
Phil Minton voix
Michael Vatcher batterie

www.lucex.nl
www.philminton.co.uk