Rob Price Quartet

Mes oreilles ont ces derniers temps traînées du côté de quelques enregistrements peu évidents à se procurer. Je ne vous dévoilerai pas ici mes sources...

Je le suivais depuis un moment du coin de l’œil, guettant l’opportunité de me mettre sous l’oreille son travail. Pour être tout à fait honnête, j’ai d’abord été excité par l’énumération de ses sidemen : Ellery Eskelin (saxophone ténor), Trevor Dunn (contrebasse) et Jim Black (batterie). Il est évident que des types comme eux ne se trompent pas souvent sur leurs choix musicaux.

Je ne sais pas grand chose sur Rob Price. C’est un guitariste originaire du Massachusetts, qui s’est essayé au violon et violoncelle, a signé un disque chez John Zorn avec un groupe "d’avant rock" ( ?), qui s’appelle "Dim Sum Clip Job" et qu'il a monté son propre label Gutbrain Records. Bref, le voici tout de même sur la scène du Tonic le 23 août 2004. Les applaudissements dans la salle sont enthousiastes mais peu nombreux. On devine que la foule ne se presse pas. Ils ont pourtant tort, parce que la prestation de ce quartet est tout à fait intéressante : le jeu de Rob Price est très mélodique (rappelant un peu celui d’Hilmar Jenson), ses compositions sont (pour vous donner une petite idée) un mix entre le post-rock d’AlasNoAxis et les délires surf music de Marc Ribot. Pas mal comme filiation, n’est il pas ?

Les musiciens sont bien entendu en tout point remarquables. Cependant, cet enregistrement laisse un petit arrière goût… Peut être juste l’impression que l’improvisation se noie parfois (pas souvent) dans un verre d’eau.

Jean Delestrade