Jacques Vidal

Sans issue

Trente ans après ses débuts, au sein de Magma, notamment, Jacques Vidal publie courant janvier son nouvel album, en septet cette fois, après le quartet composé de Marcel Azzola, Florin Nicolescu et Frédéric Sylvestre et son magnifique « Saga ». Le guitariste, compagnon de longue date du contrebassiste, fait de nouveau partie de l’aventure, aux côtés de Manuel Rocheman, Simon Goubert, Glenn Ferris, Stéphane Guillaume et Eric Barret. Si son talent d’instrumentiste fait bien sûr merveille (l’intro de Jaco), ce disque nous permet également d’écouter le compositeur, puisque Jacques Vidal a écrit et arrangé l’intégralité du répertoire de ce disque, à l’exception de Blues Connotation, d’Ornette Coleman.

À l’écoute, on songe immédiatement à Gil Evans (Ghost’s Dance, Ballade for Michel, et Sans issue rappelant Las Vegas Tango), et à Gerry Mulligan (Strange blues en particulier), impressions confirmées par les interprétations des solistes, qui mettent en valeur de bien beaux écrins, des mélodies charmeuses magnifiquement interprétées et développées lors des chorus de chacun.

Par ailleurs, la formule de ce septet semble apporter à la très grande sensibilité de Jacques Vidal une certaine dynamique l’éloignant parfois pour quelques mesures de ses penchants les plus mélancoliques. Stéphane Guillaume, Eric Barret, Glenn Ferris et sa somptueuse sonorité, alliés aux subtiles colorations qu’apportent Frédéric Sylvestre et Manuel Rocheman et soutenus par le jeu si reconnaissable de Simon Goubert.

En bref, ce disque nous donne à entendre un très beau répertoire, joué par une formation qui sait on ne peut mieux le mettre en valeur.

Pierre Villeret

Sans issue (Nocturne, 2005)

Jacques Vidal contrebasse
Simon Goubert batterie
Stéphane Guillaume saxophones alto, soprano & flûte
Eric Barret saxophone ténor
Glenn Ferris trombone
Frédéric Sylvestre guitare
Manuel Rocheman piano

www.jacquesvidal.com