Le syndrôme du luthier

Une résidence s'accomplie par des actions de diffusion comme ce fut le cas avec la création "Petites Histoires Translucides" en ouverture des Flâneries Musicales de Reims : autour du violoncelliste, le collectif Vents d'Est (Francis Le Bras, Guillaume Dommartin, François Choiselat, André Zé Jam) cette oeuvre écrite spécialement pour l'occasion remportait un vif succès auprès du public et des critiques (voir l'article de Sylvain Siclier dans Le Monde).

Former...

Mais une résidence s'appuit également sur des actions de formations auprès des musiciens régionaux. Comme vous pouvez le lire ci-contre, Vincent Courtois et ses partenaires du Double Trio donneront une séries de masters-classes à L'ENMD de Charleville-Mézières pour les élèves des classes de voix (Lucilla Galeazzi), de cuivres (Médéric Collignon), de violoncelle et de cordes (Vincent Courtois).

Un cycle de formation a déjà débuté à la mi-octobre avec la classe de cordes du CNR de Reims. Cet atelier basé sur l'improvisation et le chant intérieur regoupera une dizaine d'élèves au cours de plusieurs rendez-vous.
Le 09 octobre, le premier de ces rendez-vous permettait à 12 violoncelles et violons alto de rencontrer Vincent Courtois. Le photographe Alain Julien était présent pour débuter un travail de suivi des ateliers : au terme de l'aventure, il présentera le résultat de son travail lors d'une exposition au CNR de Reims.

Le syndrôme de l'architecte...

Certains vous diront peut-être que Vincent Courtois joue un jazz "difficile" d'approche. Et pourtant les participants à ces ateliers (de 12 à 20 ans) ont saisi rapidement la démarche du musicien : il a les mots et les images pour accrocher l'attention de tous.

Et notamment avec l'aide des syndrômes. Syndrôme du luthier lorsque le musicien joue une suite de notes sans cohérence, comme si il testait un instrument chez un luthier. Et le syndrôme de l'architecte pour celui qui produit une musique qui ne dérange pas, lisse, comme celle que l'architecte passe en fond durant ses dîners. Certes, ce n'est pas la meilleure manière de se faire des amis dans cette corporation, mais très efficace pour se faire comprendre des jeunes musiciens.

Jean Delestrade

vcourtoi.club.fr