Mikko Innanen & Innkvisitio

Reims, Bar de l'Hôtel de la Paix, jeudi 31 mars 2011.

Jeudi 31 mars, bar de l'Hôtel de la Paix, 21h15 : ambiance lounge, lumière tamisée, fauteuils confortables, un serveur qui fait un remake du film Cocktails derrière son bar, j'attends le concert du saxophoniste finlandais Mikko Innanen et du groupe Innkvisitio.

Quelques minutes plus tard, ils arrivent, décontractés, souriants. Pour cette tournée en France, Mikko Innanen est accompagné de deux autres sax, Fredrik Ljungkist et Daniel Erdmann (le seul membre du groupe connu pour tourner dans notre région dans plusieurs formations) ; ainsi que de deux compatriotes Seppo Kantonen aux claviers et Joonas Riippa à la batterie.

Petit apparté sur le groupe : Créé en 2003, le groupe Innkvisitio propose un jazz que son leader définit lui même comme rétro futuriste, puisant aussi bien son inspiration chez John Coltrane, Albert Ayler, Charles Mingus que dans les musiques ethniques ou les musiques de film des années cinquante. Voilà l'idée de départ, plutôt enthousiasmante me direz-vous.

Ayant écouté leur dernier album, je voyais à peu près de quoi il allait retourner. Manque de chance ou pas, le premier set a été plus surprenant que prévu. Le public reste partagé sur cette première partie : d'un côté les amateurs de jazz venus spécialement pour le concert se régalent d'un jeu très free, de l'autre des novices (clients habituels du bar, curieux, étudiants de passage entre deux soirées) se demandent comme réagir devant cette musique "bizarre" (bizarre, comme c'est bizarre ?). Entendant les arguments des deux camps, j'attends de voir la suite. J'ai bien fait.

Le deuxième set l'emporte largement sur le premier : ça joue bien, même très bien. Ce peut être banal comme remarque mais ça a du sens. L'acoustique et l'organisation spatiale du lieu n'est pas forcément pour aider les musiciens mais on en fait abstraction, on reste fixé sur les trois saxophones. Ils se complètent, se répondent, s'écoutent. Mikko Innanen fait preuve d'une maîtrise technique remarquable sans pour autant voler la vedette à ses camarades de jeu. Chapeau bas également à Joonas Riippa toujours présent, batteur hyper dynamique.

Fin du concert, on a passé une très bonne soirée et on repart en se disant que la scène finlandaise contemporaine offre de vraies pépites à l'image de Mikko Innanen et Innkvisitio.

DV

www.mikkoinnanen.com

www.djaz51.com