Nicolas
Genest
"Hati"
octobre 2002
Nicolas Genest trompette, bugle
Malik Mezzadri flûte
Stefanus Vivens keyboards, harmonium, melodica
Hubert Dupont contrebasse
Philippe Foch tablas, percussions
Prabhu Edouard tablas, percussions

Bien que cette formation se soit séparée en 1998, chacun d’entre nous a croisé il y moins d’une semaine quelqu’un nous affirmant à quel point le Groove Gang de Julien Lourau était incomparable. Le succès médiatique du 2ème et dernier album du gang « City Boom Boom » a fini de couronner le saxophoniste ; mais à ses côtés se pressaient ceux qui occupent aujourd’hui le devant de la scène jazz française : Daniel Casimir, Vincent Courtois, Norbert Lucarain… et Nicolas Genest.

Nicolas Genest a ensuite participé au Métis Quintet de Claudine François, joué aux côtés du saxophoniste camerounais Jean-Jacques Elangué et le Wonder Brass Factory. Il a également commis 3 albums sous son nom : Amazonia (avec Benoît Delbecq, Olivier Sens…), Likéré (Norbert Lucarain, Laurent Dehors, Louis Winsberg…), et le dernier avec lequel il viendra sur scène à Troyes le 24 octobre, Hati.

Lékéré était un album en hommage au Kenya, Hati est un clin d’œil aux rythmes et mélodies indiennes. Ce disque est à lier avec l’enthousiasmante production des « Amants de Juliette » (Adam-Delbecq-Foch), on notera ainsi la présence de Philippe Foch sur les deux disques. Une musique envoûtante avec des mélodies qui se balancent et des schémas rythmiques issus de la tradition classique indienne. Comme le dit Nicolas Genest « c’est la danse de l’éléphant » !

Questions...

Le projet « Hati » est un jazz mâtiné d’influences indienne, « Lékéré » est un hommage au Kenya. Peux-tu nous parler de cette volonté de métissage des musiques?
« Lékéré » serait plutôt un hommage a toutes les musiques que j'aime. Le disque n'est pas encore sorti, aussi je ne sais pas si on peut en parler maintenant. Sinon en general, il n'y a pas a proprement dit une volonté de métissage ; dans toutes les musiques que j'ai pratiqué, il y a toujours eu cette résurgence de ma curiosité, comme une conclusion logique de mon travail et de mon écoute. C'est tout simplement ma personnalité multi- culturelle qui s'exprime.

On parle de ton jeu en évoquant les termes humilité, sincérité avec une pointe de mélancolie. Ton avis sur la question...
Oui je suis l'homme le plus humble du monde !...Sérieusement je ne sais pas ; chacun peut trouver ce qu'il veut dans ma façon de jouer. Certains diront que je suis bavard, d'autres que je suis discret, d'autres encore que ceci ou cela ou le contraire... et d'autres que je suis mélancolique et humble. Peut-être… Je pense que ce sont les gens qui m'écoutent (et qui apprécient) qui peuvent mieux dire ce qu'ils ressentent en écoutant mon jeu. C'est ce qui est bien. En musique, comme dans la vie, il n'y a pas (ou alors il y a des multitudes) de vérité en fait, j'essaye de jouer de la manière qui se rapproche le plus de ce que j'entends. Après ...

Le Concours de Jazz à la Défense est réputé pour être un tremplin. Qu’est ce que ton prix de soliste a changé dans ta carrière et ton approche du métier de musicien ?
Rien ! je n'ai jamais aimé les prix ou récompenses. (ce n'est pas pour rien que j'ai toujours soigneusement évité les écoles et tout cursus dit "classique"). Avec le recul, et mes expériences sur ce sujet, je suis encore plus certain que cela ne représente rien. Ce n'est que la décision de quelques personnes : choisies par qui et pourquoi ? Sur quels critères jugent-elles ? Y-a t-il un classement ATP des musiciens ? et quelles catégories ? Gros lourd, super bopper ou mi-free ? Et pourquoi faire ? ... Bref, toujours est-il que ca aurait peut être pu changer un peu ma notoriété, mais il n'y eu aucune suite dans la presse a ce sujet la, pas une interview, rien ! cela n'a donc strictement rien changé pour moi. J'ai continué à jouer avec les gens que j'estimais et a jouer la musique que j'aimais comme j'ai toujours fait. Je tiens à préciser que ce n'est pas avec aigreur ou rancœur que je réponds, j'ai toujours eu cette opinion que je n'ai jamais pu exprimer, vu que l'on ne m'a jamais demandé mon avis sur la question.

Des nouvelles du Wonder Brass Factory ? un enregistrement à l’horizon?
Oui un enregistrement a la rentrée, si tout se passe bien...

(Après coup...) J'espère que j'ai répondu comme il fallait, que je ne me suis pas trompé et que j'ai gagné le gros lot (la Renault Twingo). Ah bon c'etait pas.