Yves
Rouseau
"Fées &
Gestes"
février 2003
 


Le contrebassiste compositeur qui a fait école auprès de Jean-François Jenny-Clarke, est le mieux placé pour nous livrer l'esprit de sa nouvelle aventure:

" L'indicible envie et la sensation d'urgence qui m'ont conduit à imaginer puis réunir cet orchestre ont finalement été plus fortes que la crainte de me dévoiler. (...) Aujourd'hui plus que jamais l'improvisation est mon quotidien, mais elle n'a de sens que si je la partage. (...) Avec les musiciens que j'ai choisi pour l'aventure de " Fées et Gestes ", elle n'a jamais été aussi bien servie, tant par leur maîtrise instrumentale que par la justesse de leur propos. Violon et saxophones, dont la rencontre est inédite, conduisent des lignes mélodiques, forment des accords avec la basse. Comme par magie, du son pur jusqu'au bruit, on ne sait parfois plus très bien qui est qui dans l'alliage des timbres. A l'écoute de notre travail, vous constaterez que les différentes mélodies qui en forment l'ossature sont avant tout des points de rendez-vous, sortes d'obligés vers lesquels il existe une multitude de chemins. L'issue est importante, mais plus essentiel encore est le choix que nous faisons ensemble pour nous y rendre... Que ce pari vous intéresse, que ces musiques parviennent jusqu'à vous et vous émeuvent, tels sont aujourd'hui mes souhaits les plus chers ". Contrebassiste éloquent et très doué en composition, Yves Rousseau gravit encore là un degré supérieur sur l'échelle de l'écriture et pousse encore plus loin dans l'acte de l'improvisation. En compagnie de ses " grands techniciens " que sont Christophe Marguet, Régis Huby et Jean-Marc Larché, préparons-nous à assister à la féérie d'une démonstration acoustique cent pour cent gestuelle.